Akai

Akai est une entreprise japonaise baptisée du nom de son fondateur, Masukichi Akai.
L’entreprise acquit une renommée internationale grâce à ses magnétophones à bandes.
A l’origine Akai était une filature de ouate créée en 1929 mais très vite l’entreprise se mit à produire de l’électronique, puis des moteurs pour tourne-disques et enfin des composants Hi Fi.
Durant l’essor industriel des années 50, la compagnie américaine Roberts délocalisa auprès d’Akai sa production de moteurs pour magnétophones à bande. Dès qu’il reçut le premier modèle de référence, Akai commença à construire son propre modèle de magnétophone.
Roberts et Akai furent en concurrence sur le marché américain jusqu’au milieu des années 60 lorsque Roberts disparut du marché. Les magnétophones furent alors commercialisés sous le nom de marque Akai.
L’année suivante, Akai eut énormément de succès en Europe et au Etats-Unis. Sa compagnie était l’un des plus grands fabricants de magnétophones à bande du monde. De nombreuses technologies furent présentées au grand public, la majorité n’avait pas été conçue par Akai.
Les inventions les plus célèbres sont sans doute le « pré.magnétisation crossfield-pre-magnetising », les « têtes de lecture inusables en ferrite (GX heads) » et le système autoreverse.
A la fin des années 70, Akai était LE fournisseur de Hi Fi en tous genres, avec une large gamme d’amplificateurs, de récepteurs, de magnétophones, d’électrophones, de haut-parleurs ; il commença aussi à s’aventurer sur le marché, encore tout jeune, de la vidéo.
Après quelques soucis financiers en 1984, Akai se ressaisit. Comme de nombreuses autres entreprises de cette époque, Akai cessa de fabriquer des magnétophones à bobine au profit des magnétophones à cassette. Akai décida aussi d’attaquer le marché en pleine expansion des magnétoscopes et du nouveau format CD.
Akai créa aussi une filiale spécialisée dans la fabrication d’instruments électroniques, la Akai Electronic Musical Instruments Corporation qui devint plus tard Akai Professional. La filiale débuta avec l’audio sampler Akai S612 qui était considéré comme l’article le plus abordable de sa catégorie. Dans la deuxième moitié des années 80, les ventes d’Akai aux Etats-Unis chutèrent de façon dramatique. La compagnie réagit et aux alentours de 1988, elle se retira de ces marchés. Heureusement, les problèmes financiers prirent fin lorsqu’un grand groupe Taiwanais sauva Akai de la faillite. Aujourd’hui, tous les produits Akai sont fabriqués par Profilo-Telra. Akai possède encore des usines de production au Japon, en France et à Taiwan et emploie environs 1500 personnes. Certains articles comme le Remix 16 ou le MPC 2000 sont fabriqués en Chine.