G&L

Leo Fender nous a quitté en mars 1991, un jour de pluie… Cette nouvelle a pétrifié le monde de la musique : un de nos pères était mort. C’est ce jour ci que Leo a terminé son dernier prototype, pour lequel il avait déclaré qu’il pouvait désormais partir en paix : il avait donné tout ce qu’il pouvait aux musiciens de ce monde, au travers de G&L.

Avant de rejoindre les plus grands, il voulait s’assurer que G&L continue de briller dans le temps, et que ce scintillement devienne de plus en plus fort. De cette envie sont nés ces merveilleux instruments que sont les Basses et Guitares G&L. Et parmi ceux qui ont fait confiance à Leo, nous retrouvons les plus grands tels : Peter Frampton, Will Ray & John Jorgenson (The Hellecasters), Jerry Cantrell (Alice in Chains), Tom Hamilton (Aerosmith), INXS et tant d’autres…

Sa femme Phyllis partageait son rêve, et elle choisit BBE Sound, sous la direction de son président John C McLaren, pour prendre la tête de G&L et pour le développer dans le sens que Leo aurait voulu. Leo avait commencé des négociations avec John quelques années auparavant. Il le respectait beaucoup et lui accordait sa confiance pour transformer ses rêves pour le futur de G&L en réalité. John partage les idées de Leo pour que G&L soit fabriquant de superbes instruments, fabriqués à la main.

L’arrangement conclu stipule que le propriétaire de G&L soit BBE Sound. George Fullerton reste consultant permanent, et Phyllis, la femme de Leo, devient Présidente Honoraire de G&L. Ce qui assure que l’esprit et l’intégrité de Leo Fender présideront à la fabrication de chaque instrument chez G&L.

Aujourd’hui, John C. McLaren, président de BBE Sound, continue de diriger G&L, et son fils John Jr. est le directeur de l’usine G&L. John Jr. a toujours eu un profond respect pour Leo et lui rendait visite régulièrement durant les années 80 quand il travaillait chez Fender Musical Instruments. L’autre fils de John, David, est responsable des ventes internationales et du marketing pour G&L, et il est aussi chargé de préserver la mémoire et la riche histoire de Leo Fender.

L’usine G&L continue la production comme Leo l’avait voulu. Son atelier privé, épicentre de la créativité, demeure intact comme à son dernier jour et est visité par de nombreux musiciens venus du monde entier. Il n’y a aucun ordinateur ou robot découpant des guitares avec uniformité mais sans âme. Les employés de G&L continuent de fabriquer les instruments à la main avec amour, dévouement et savoir-faire. Afin de préserver la particularité de G&L et de respecter la vision de son fondateur, John C McLaren dit : « G&L sera toujours un moteur du changement. Leo Fender était le symbole du changement et de l’évolution pour le profit des musiciens. Mais pour chaque innovation, nous devons d’abord nous poser la question « Est-ce que Leo l’aurait voulu dans ce sens ? » Si la réponse est oui, alors nous le faisons. Sinon, nous l’abandonnons. Nous voulons toujours sentir que Leo Fender aurait été fier du G&L d’aujourd’hui. »