Anti-Larsen

Suppresseurs de Larsen

(3 articles ont été trouvés.)
Format Tableau Liste
Trier par:
dbx AFS 2 « Suppresseur de larsendbx AFS 2, Suppresseur de larsen€ 349,-* Sabine FBX2410 « Suppresseur de larsenSabine FBX2410, Suppresseur de larsen€ 777,-* Sabine FBX1200 « Suppresseur de larsenSabine FBX1200, Suppresseur de larsen€ 572,-*

Suppresseurs de Larsen

Le suppresseur de Larsen permet d’éviter la saturation, l’effet Larsen (« feedback » en anglais). Ces périphériques, également appelés "Feedback Destroyer", "Feedback Eliminator" ou "Controller Feedback" sont vraiment efficaces. Les suppresseurs de Larsen disposent de filtres extrèmement étroits qui détectent activement les fréquences perturbatrices tout au long du concert et décomposent le signal pour isoler l’onde et atténuer sa fréquence. Voilà une invention qui a sauvé bien des concerts…Les puristes objectent que ces filtres sont également sources de souffle et constituent une gêne à leur tour. Nous avons testé ces périphériques et c’est vrai, on peut déceler la présence des filtres sur les courbes. Néanmoins, l’oreille humaine ne les détecte pas. Utilisés correctement, les suppresseurs de Larsen de Sabine et DBX sont inaudibles. Cela dit, nos clients nous disent que ce souffle dû aux filtres est perceptible sur les contrôleurs de Larsen bon marché et c’est un vrai point faible. Allez faire un petit tour sur les forums, vous y lirez sûrement la même chose….. Les suppresseurs de Larsen bon marché trouvent leur vraie utilité lorsqu’on les intègre directement au système de moniteur, de sorte que le signal frontal ne soit pas traité. On place ce contrôleur de Larsen entre console de mixage et amplificateur, ou aussi sur les sous-groupes avec les microphones, puisque d'autres signaux comme celui de la guitare électrique, des claviers, etc… ne sont pas du tout touchés par le Larsen. Il y a d’autres moyens de supprimer le Larsen : 1. Baisser légèrement le volume de l'ensemble du système , y compris du moniteur. 2. Dans les salles à forte résonnance, on peut travailler sur l’acoustique du lieu pour réduire les dynamiques d’écho en posant par exemple des tapis, des rideaux, des matériaux insonorisants tels que tapis SAS. 3. Les microphones aussi près que possible de la source sonore, le plus proche possible de la bouche ou de la guitare. Il faut placer les haut-parleurs le plus loin possible des microphones et le plus près possible du public (bien en avant !!). 4. Utiliser des enceintes de haut-parleurs avec une directivité élevée (colonnes, « Line arrays ») 5. Utilisez les bons micros : cardioïdes et hypercardioïdes , comme par exemple le célèbre Shure SM58. 6. Envoyer des signaux forts, donc chanter « pleinement », et éviter d’aller vous ballader devant les enceintes. 7. Il faut impérativement fermer les canaux micro non exploités sur la console de mixage, car ces canaux, s’ils restent ouverts, génèrent du retour et produisent une bouillie sonore indéfinissable. S’il n’y a personne à la console, sachez qu’il existe un mode automatique par canal. 8. Supprimez les moniteurs et équipez-vous de systèmes In-Ears (oreillettes). 9. Guitare acoustique: le capteur sur le système de moniteur et le microphone pour la salle. 10. Détecter les résonnances gênantes avec un égaliseur. Mais d’abord, ce n’est pas facile, et ensuite, cela touche à votre son ! Peut-être en mieux, pourquoi pas….Conclusion : Dans les concerts pro, il n'y a pas de problème de Larsen, le problème est donc gérable. Les suppresseurs de Larsen représentent un bon placement et en plus, ils ont le mérite de simplifier les choses.