Gretsch

Gretsch Original · Guitares électriques

(4 articles ont été trouvés.)
Format Tableau Liste
Trier par:
Gretsch Original G6128T Duo Jet « Guitare électriqueGretsch Original G6128T Duo Jet, Guitare électrique€ 2.599,- Gretsch Original G6119 Tennessee Rose « Guitare électriqueGretsch Original G6119 Tennessee Rose, Guitare électrique€ 2.498,- Gretsch Original G6128TLH Duo Jet BK « Guitare gaucherGretsch Original G6128TLH Duo Jet BK, Guitare gaucher€ 2.499,- Gretsch G6120T Player's Edition Nashville Hollowbody « Guitare électriqueGretsch G6120T Player's Edition Nashville Hollowbody, Guitare électrique€ 2.799,-

Gretsch Original

L'histoire de Gretsch débute lorsqu'en 1872, Fred Gretsch, alors âgé de 16 ans, quitte l'Allemagne pour les États Unis. Pendant quelques années, il travaillera à New York dans une usine de percussions et de Banjos. En 1883, il fonde sa propre compagnie, où il commence à produire des banjos, des batteries et divers petits instruments musicaux.

Fred Gretsch décède en 1895, et c'est son fils Friedrich qui prend la tête de l'entreprise familiale.

Au début des années 1930, le Banjo n'a plus vraiment la cote auprès du public, alors que la musique à base de guitare est en plein essor. Naturellement, Friedrich Gretsch recycle son usine dans la construction de guitares, d'abord des acoustiques arch-top, puis un premier modèle électrifié en 1939.

Friedrich quitte la présidence de la compagnie en 42, et est remplacé par son fils William, qui décède prématurément quelques années plus tard en 1948. Fred Junior, autre fils de Friedrich, prend alors la direction des opérations.

Il faudra attendre 1950 pour que Gretsch se mette sérieusement à produire des guitares électriques. A partir de 1953, les premières solid-body sortent de l'usine, avec en fer de lance la célèbre Duo Jet, en réponse aux premières Fender Telecaster ou Gibson Les Paul.

Mesurant l'importance de l'association entre son concurrent Gibson et le guitariste Les Paul, le musicien Jimmie Webster, qui était alors un des responsables de la compagnie Gretsch, rêvait de mettre au point une collaboration similaire. Il jeta son dévolu sur Chet Atkins qui, bien que réticent au départ, accepta finalement de contribuer étroitement avec Gretsch à l'élaboration de nouveaux modèles. La réussite sera au rendez-vous.

En 1967, l'entreprise Gretsch fut achetée à la famille de son fondateur par la compagnie Baldwin, qui, un peu ignorante des affaires et de la musique, faillit bien faire capoter l'affaire. Fred Gretsch III racheta donc l'entreprise au milieu des 80's et ne tardera pas à la remettre sur les rails.

Le "mariage" Gretsch Atkins dura jusqu'en 1978, date à laquelle Chet Atkins passa chez le concurrent Gibson, mais entre temps, des modèles majestueux virent le jour, comme les Gretsch finition White Falcon entre autres, ainsi que la 6120 ou la Country Gentleman.

De nos jours, la firme Gretsch fabrique ses instruments haut de gamme au Japon, alors qu'une série économique portant le nom de "Electromatic" est conçue en Chine. Cette série remporte un franc succès auprès des guitaristes ayant un budget limité, car elle permet de s'offrir une guitare de marque Gretsch pour moins de 800.00€. Comme toujours dans ce cas, l'économie est réalisée sur les essences de bois utilisées, une finition moins sophistiquée, des micros spécifiques, un accastillage moins noble et surtout une main d'oeuvre payée à coûts de triques.

Enfin, aujourd'hui, la marque s'est assuré le concourt de Brian Setzer, un virtuose de la six cordes, ex-leader du groupe de rockabilly "The Stray Cats", qui sillonna les salles de concert de la planète avec sa Gretsch 6120, aujourd'hui grand maître du 'Brian Setzer Orchestra'. Ceci dit, d'illustres guitaristes ont portés haut la bannière Gretsch, Chet Atkins bien sur, mais aussi Django Reinhardt ou encore George Harrison, pour celui qui m'intéresse en premier plan, puisqu'il possédait, entre autre, une Gretsch G6120 NASHVILLE Orange Stain.