Lakewood

L’histoire de Lakewood commence en 1979, lorsque Martin Seeliger, le propriétaire actuel de l’entreprise, décide d’étudier l’art de la lutherie, à la grande déception de ses parents qui auraient souhaité qu’il devienne juriste. Finalement, en 1984, après avoir achevé son apprentissage auprès de Manfred Pletz, il devint un maître artisan et ouvrit son propre atelier de guitares acoustiques. Ce dont il avait besoin, c’est d’un nom qui sonne aussi bien en allemand qu’en anglais et qui soit représentatif des qualités sonores des instruments. La petite ville de Lakewood à Cleveland au USA donna ainsi son nom aux guitares acoustiques les plus connues d’Allemagne.

Fidèle à sa devise : « abandonner le bien au profit du meilleur », les caractéristiques exceptionnelles des guitares Lakewood commencèrent à se préciser. La nature des essences mais aussi le design des volutes sont des facteurs très importants pour l’élaboration du son des guitares. Les guitares Lakewood se distinguent aisément par leurs décorations de rosace peintes. Les instruments sont fabriqués principalement avec des essences classiques mais des essences exotiques sont également en production. L’acajou, le palissandre, l´ovankol, l’érable, l’ébène sont des essences typiques ; bien qu’employés plus rarement, le cocobolo, le silicate ou encore l’ébène de Macassar sont aussi des standards de la marque Lakewood.

Les modèles Dreadnought de Lakewood sont particulièrement polyvalents puisqu’ils peuvent être utilisés aussi bien en fingerpicking qu’en flatpicking. En strumming, ces modèles font entendre la noblesse de leur son sans jamais devenir sourds.
Les sons simples restent toujours perceptibles et clairs.

Aujourd’hui, Lakewood emploie environ 20 personnes et n’hésite pas à avoir recours aux technologies les plus modernes partout où la précision et la qualité l’exigent ... En 1998, Lakewood établit un procédé moderne de vernissage pour guitares au cours duquel le temps de séchage est réduit à quelques secondes grâce aux rayonnements ultraviolets (UV). Simultanément, ce procédé permet de réduire les émissions polluantes et donc de minimiser l’impact sur l’environnement. En Europe, l’utilisation de ce procédé constitue une première dans la lutherie. Chez Lakewood, il s’agit simplement d’un nouveau pas vers l’avenir.
Par ailleurs, Lakewood utilise pour la production des guitares les technologies CNC (CAO) les plus modernes afin de toujours améliorer la qualité de ses instruments.

Les guitares Lakewood comptent parmi les meilleures guitares acoustiques disponibles sur le marché et n’ont rien à envier aux plus grands noms.
Martin Seeliger a donné à ses instruments un son propre et il n’est pas rare de parler du son Lakewood au même titre que du son Martin ou Gibson.
On peut retrouver les guitares Lakewood dans le blues, le folk, le bluegrass, le rock, le pop et le classique.