Boosey_Hawkes

Boosey & Hawkes · Partitions

(1 articles ont été trouvés.)
Format Tableau Liste
Trier par:
Boosey & Hawkes Rock Preludes Collection « Recueil de PartitionsBoosey & Hawkes Rock Preludes Collection, Recueil de Partitions€ 17,-

Boosey & Hawkes

L’histoire de Boozey & Haekes, l’un des plus grands éditeurs de musique classique au monde, remonte à l’année 1760 lorsque que John Boosey créa à Londres sa propre bibliothèque de partitions de musique.
Il fut l’un des premiers à proposer des partitions de musique classique et devint très vite populaire. Il acquit les droits pour de nombreux morceaux d’éminents compositeurs comme Rossini, Bellini, Donizetti ou encore Verdi.
Vers 1850, l’entreprise s’orienta vers de nouveaux marchés en commençant à fabriquer des instruments à vent.
Au même moment, William Henry Hawkes créa une entreprise rivale, Hawks & Son, qui se consacra d’abord aux compositions pour les ensembles de cuivre mais qui se mit bientôt à fabriquer des instruments, des accessoires et des anches de musique.
En 1930, la Boosey & Company et la Hawkes & Son associèrent leur force pour fonder l’empire Boosey & Hawkes. L’entreprise se développa jusqu´à devenir un acteur mondial majeur. A cette époque Ralph Hawkes avait déjà racheté de nombreuses maisons d’édition européennes et ses innombrables contacts à l’international lui avaient permis de devenir l’éditeur de Bartók, de Kodály et de Delius. Il engagea aussi Benjamin Britten qui était encore inconnu à l’époque.
Pendant la guerre, Hawkes alla aux Etats-Unis et ajouta de nouveaux contacts à son répertoire : Strawinski, Copland and Martinu.
Grâce à ses contacts sur Londres, il réussit à signer un contrat avec Richard Strauss et acquis les droits sur ses opéras en dehors de l’Italie et de l’Allemagne.
En 1947 Hawkes enrichit encore son portfolio d’œuvres majeures du 20ème siècle : Prokofjew et Rachmaninow.
Depuis, Boosey & Hawkes ont passé contrat avec une grande partie des artistes les plus connus du 20ème siècle et ont racheté de nombreuses entreprises.
L’un des rachats les plus extraordinaires depuis la Seconde Guerre Mondiale est sans doute celui de la entreprise Américaine Bote & Bock en 1996.
Durant l’été 2001, la compagnie, renommée en Boosey & Hawkes Musical Instruments Ltd., déplaça son usine de production d’ Edgware pour l’installer à Croxley Green près de Watford dans l’Hertfordshire. Dans cette usine de 5000 m², plus de 100 employés produisaient des instruments à cuivre destinés à être vendus sous le nom de marque Besson.
En 2003 Boosey & Hawkes unifia toutes les branches de production au sein même du consortium : The Music Group.
Depuis 2004, , Boosey & Hawkes entretient un partenariat stratégique avec la compagnie Schott Musikverlag afin d’améliorer la distribution et la protection des droits d’auteur à l’étranger.